LES HARMONIES D'ARRAS

De 1896 à 1952 (reste en cours de recherche)

 d'après les renseignements fournis par Alfred LABELGRY :

  • membre exécutant de toutes les sociétés musicales d'Arras depuis 1892

  • Doyen des musiciens de l'Harmonie d'Arras (1952)

  • où il assura la fonction de secrétaire pendant plus des 20 années.

Retranscription par Maxime LAVOINE, Directeur de l'Orchestre d'Harmonie d'Arras (2014)

 

 

Arras, le 26 juillet 1952

 

1896

 

Par suite de la dissolution, en 1896, de la Fanfare du Commerce d'Arras que présidait à l'époque M. Gustave MOREL, brasseur, et que dirigeait M. Alfred SERGENT, un groupe d'habitants d'Arras prit l'initiative de fonder une nouvelle société qui prendrait le titre de « Nouvelle Fanfare du Commerce ».

 

A cet effet, en Avril 1897, un appel fut adressé aux musiciens de bonne volonté. 38 répondirent favorablement en assistant à diverses réunions et acceptèrent de fonder la nouvelle société qui aurait pour titre la dénomination sus-mentionnée.

Un comité fut constitué. Furent élus :

 

Président : Paul MICHONNEAU

Vice-président : Thomas GRIFFITHS

Commité administratif : Paul HUCHETTE, Paul BASSEN, Edouard JUDE, Charles FAILLARD

Directeur : Alexandre GALLIAN

Sous-directeur : Georges TAFFIN

 

Une demande fut adressé à M. le Préfet avec la liste des fondateurs ainsi que les stauts pour obtenir l'autorisation de faire fonctionner la société.

 

En date du 23 octobre 1897, la dite demande fut approuvée par Monsieur ALAPETITE, Préfet à cette époque et notifiée au Président MICHONNEAU par les soins de Monsieur LEGRELLE, Maire d'Arras.

La société dirigée par M. GALLIAN prit de l'extention et c'est à la grande satisfaction des habitants que le groupement donna des concerts en notre ville, aux environs d'Arras et dans de nombreuses régions de France.

 

 

1899-1919

 

En 1899, la société fit appel à Monsieur HIVER Charles, ex chef du 72e et professeur de clarinette au Conservatoire de Lille pour diriger notre société qu'il conduisit de succès en succès jusqu'en 1914.

En 1899, la société donna un concert au parc de la Marine à Dunkerque.

En 1900, elle se fait entendre à l'Exposition de Paris.

En 1900 également, elle eut l'honneur de recevoir en gare d'Arras, Monsieur Millerand, Ministre du Commerce à cette époque venu en notre ville pour la pose de la 1e pierre de l'Hôtel des Postes (voir photo ci-jointe où l'on peut remarquer la haute taille du porte bannière (2m10) ainsi que les président et vice-président de la société).

Toujours en 1900, elle participe au concours de Blois : premiers prix de lecture à vue, d'exécution et d'honneur.

 

En 1901, la société affronte le concours d'Alfer et là encore elle obtient les premiers prix de lecture à vue, d'exécution et d'honneur. Les membres de la société qui firent ce déplacement (150 personnes environ) furent absents d'Arras pendant 8 jours.

De 1901 à 1903, la société effectua de nombreuses excursions (Boulogne, Berck, Dieppe, Ostende et Bruxelles).

En 1904, Exposition d'Arras. La société y donne 3 concerts par semaine durant 4 mois et prête son concours à toutes les fêtes organisées.

De 1905 à 1912, déplacements à Amiens, Roubaix, Tourcoing, Halluin, Hazebrouck, Douai, Cambrai, Valenciennes.

En 1913, la société prit part au concours international de Paris, dans la catégorie Harmonie. Elle y remporte les premiers prix de lecture à vue et d'exécution et le deuxième prix d'honneur.

De 1914 à 1919, c'est la guerre.

 

 

1919-1939

 

Fin 1919-début 1920, sur les insistances de fidèles amis de l'Harmonie, le camarade Achille HERBAUT entreprit la reconstitution de l'Harmonie qui avait été très éprouvée des suites de la guerre. Il y réussit et fut nommé Directeur.

Notre sympathique Paul MICHONNEAU, pressenti à nouveau ne crut pas pouvoir reprendre la place de Président, mais, toujours dévoué à sa vieille société, il fit une assemblée générale et fut remplacé par M. Albert DENEUVILLE ; M. Emile DOUTREMEPUICH fut nommé vice-président.

De 1920 à 1922, la société reprit toute son activité.

En 1922, une clique fut adjointe à la société et l'on pouvait voir défiler l'Harmonie précédée de ses tambours et clairons à l'occasion des fêtes et réceptions de toutes sortes. Sa tenue en officier de marine était impeccable et le public arrageois était fier de sa société.

En 1926, sous la présidence de M. Emile DOUTREMEPUICH, l'Harmonie participe au concours de Choisy le Roi, elle en revient avec les premiers prix de lecture à vue, d'exécution et d'honneur. – Prix de direction au chef M.HERBAUT.

A l'occasion de ce voyage, toute la société assiste à la représentation de Faust à l'Opéra de Paris ;

De 1926 à 1930, l'orchestre se rend à Bruxelles, Namur, Anvers, Dinan, les Grottes de Han, Sedan.

En 1932, par suite du décès de M. DOUTREMEPUICH, M. Francis BERNARD est nommé président et assure l'activité habituelle de l'Harmonie en organisant concerts, fêtes de bienfaisance et excursions diverses.

Pendant l'occupation, la société sous la direction de M. Lahaye prêta son concours à diverses manifestations artistiques organisées au profit des prisonniers et donna un concert au Théâtre.

 

 

1930 : création en parrallèle de l'Harmonie municipale

 

Sous les auspices de la municipalité fut créée en 1930 l'Harmonie Municipale. M. DELANSORME, Maire à cette époque fut nommé Président et la direction fut confiée à M. Gustave LOTTERIE, Directeur de l'Ecole de Musique d'Arras.

Sous l'impulson toute particulière de M.M. BASTIDE et Valère RUSTE, vice-présidents, cette nouvelle société prit de l'extention, elle atteignit bientôt un effectif de 125 membres, compris la clique. Les musiciens furent dotés d'une tenue genre officier aviateur.

De sa fondation à 1939, la société prête son concours à toutes les festivités, donne des concerts dans tous les quartiers de la ville et même dans les communes environnantes, rehausse par sa présence les réceptions de nombreuses personnalités françaises et étrangères en visite dans notre ville.

En 1935, elle donne un concert à Berck ; en 1939 elle effectue des déplacements à Boulogne sur Mer et à Dieppe pour porter en ces villes le bon renom musical de la Ville d'Arras.

Puis vient la guerre. Les harmonies sont en sommeil jusque 1946.

Hélas, les sombres jours de 1939 viennent une nouvelle fois entraver l'essor de nos sociétés qui restent inactives jusqu'en 1945. Leurs effectifs sont éprouvés par les évènements.

 

 

1946 : la fusion

 

A la libération, Arras possédait 2 Harmonies alors qu'il fallait bien reconnaître qu'il y a place, en notre ville, pour une bonne Société Musicale et non pour deux. C'est ce que compris la Municipalité, et c'est ainsi que sur l'inititive de M. MOLLET, Député-Maire, après entente avec les musiciens et les dirigeants des deux Harmonies, à la suite d'une assemblée à la Mairie en 1946, la fusion se fit à la satisfaction de tous et c'est alors que l'Harmonie d'Arras est née.

 

[Aujourd'hui, cette dernière fonctionne très bien grâce à la bienveillance de la Municipalité et de ses membres honoraires. Les répétitions sont assez bien suivies et les nombreux auditeurs qui assistent à nos concerts peuvent se rendre compte des progrès réalisés ; du reste l'Harmonie d'Arras a donné ses preuves à la suite des concours dont elle prit part :

 

Cette société qui compte actuellement 60 membres exécutants fonctionne grâce à l'appui de la Municipalité et de ses membres honoraires.

Le comité est composé comme suite :

Président : M. Guy Mollet, Député-Maire

Vice-Présent : M. Cleret, Bernard Francis, Gaillard, Labelgry

Secrétaire-Trésorier : M. Debailleul Maurice

Archiviste : M. Huret Robert

Directeurs : MM Douez Emile, Directeur de l'Ecole Nationale de Musique et M. Lahaye Léonard

Comité musical : MM Bertrand Jacques et Michel, Briffaut, Borel, Lamourette, Tantot, Wache, Imbert.

 

Les concerts que donne la société soit au kiosque des Allées ou à la salle des Concerts démontrent que l'art musical est toujours vivace en notre ville.

En 1950, la société participe au Concours d'Oosterbeek en Hollande, où elle remporte le premier prix.

En 1951, à Kerkrade toujours en Hollande, elle affronte un concours où des sociétés musicales de sept différentes nations y participent. Elle obtient un 3e prix, mention très honorable en raison de l'importance des phalanges contre lesquelles elle a dû concourir.

 

 

Conclusion

 

Grâce à l'activité de son comité et au dévouement de ses membres exécutants, l'Harmonie d'Arras ne faillira pas au riche passé que lui ont laissé nos précédentes sociétés, sa vitalité repose sur l'école de musique qui doit lui procurer les éléments nécessaires à sa bonne marche et aussi sur la bonne volonté de tous les musiciens capables de tenir une, auxquels il est fait appel pour qu'ils viennent grossir ses rangs.

 

1954 : 2e prix au Concours Hillefan

1979 : Classement Division Supérieur A

1979 : 1er prix avec l'unanimité du Jury au Concours Interfédéral de Maubeuge

1980 : déplacements à Utrecht et Tournai

 

Version imprimableVersion imprimable | Plan du site
© Orchestre d'Harmonie d'Arras

Site créé avec 1&1 MyWebsite.